Circéus (six_crazy_guys) wrote,
Circéus
six_crazy_guys

Drabbles!

Une séries de drabbles (~100 mots) rédigées pour L'arbres à drabbles de Drakys.

Gaston Lagaffe - Gaston & Prunelle - G
Pressé de questions de toute part, le premier réflexe de Gaston est de s'évanouir à nouveau. Il n'a pas la moindre idée d'où il est ni de comment il est arrivé là, à part que l'atterrissage a dû être violent, parce qu'il lui semble qu'il y a des endroits qui lui font mal dont il ignorait jusqu'à l'existence il y a une heure.

Heureusement, ce sont ses collègues de bureau qui l'entourent. Quand on est Gaston Lagaffe, on n'est jamais rassuré d'être entouré de policiers.

"M'enfin!" finit-t-il par s'exclamer, "Le détergent, ça n'explose pas!"

"La nitroglycérine, si," réplique Prunelle.


Disque-Monde - Vimaire - G
"Manquerait plus qu'une autre guerre civile à l'autre bout du Disque vienne encore foutre le bordel dans mon arrière-cours," grommèle le commissaire.

Pas qu'il se plaigne du bordel comme tel. Il y est habitué après tout. Non, ce qui l'agace, c'est que le Patricien s'est fichu dans la tête que son duc était compétent pour régler les bordels en politique étrangère aussi. Quand il y a une guerre civile, c'est lui qu'on envoi en observateur, et parce que son travail, c'est de s'assurer de la sécurité des rues à Ankh-Morpork, il se sent obligé de tout régler, de faire de la politique.

Sandman - Death - PG
La mort, en souriant, lui tend la main. Il se dit qu'il aimerait bien faire meilleure figure que l'allure qu'il a en ce moment. Après tout, se noyer dans une fosse septique n'est pas particulièrement noble, quoiqu'il se dit qu'il doit y gagner quelques points pour l'originalité. Malgré cela, le sourire en question n'a rien de moqueur d'ironique ou de narquois. C'est un sourire, tout simplement. En fait, elle semble s'amuser encore plus de sa propre confusion. Ses jolie lèvres s'ouvrent finalement:

"Amène-toi. J'ai un autre rendez-vous dans moins de quelques minutes," dit-elle d'un air blasé.


Wasabi - Hubert - G
Le reste de l'équipe d'intervention l'attend dehors. Hubert sait qu'ils ne donneront pas signe de vie tant qu'il n'aura pas commencé à foutre le bordel dans la place.

C'est là que les problèmes commence, car son portable se met à sonner. Mais qui donc peut bien l'appeler à un moment pareil? Aussitôt un des hommes armés virevolte pour braquer un fusil-mitrailleur sur lui et Hubert doit feindre la terreur totale. L'homme lui fait signe de décrocher. Hubert fait sembler de se composer un voix et répond.

C'est Yumi.

"Je peux te rappeler plus tard? Je suis au travail là..."


Le Cinquième Élément - Corben & Ruby - G
"Dans tes rêves, pauv' cloche."

"Mais Corben chéri~~~," de répondre l'animateur de radio en pleurnichant sans même vraiment noter l'insulte. "Je t'assure que tu aurais l'air a-bso-lu-ment superde avec un look de ce genre!"

Corben se passe la main sur la figure. C'est pas que le gars soit vraiment insupportable (bon d'accord, il l'est et ça aide pas), c'est plutôt qu'il est insupportablement insistant quand une idée parvient à se former dans sa tête coiffée à en défier les lois de la physique.

"Primo: je ne laisserai pas pousser me cheveux. Deuzio: pas question que ton coiffeur s'approche jamais de moi."


Villa Cosmos, Marron Flower & Edel, G
Du robot surpuissant, la dernière création du Docteur Marron Flower, il ne restait plus rien. Le génie n'était pas trop sûr du moment où tout avait foiré. Possiblement lorsque la bestiole arachnoïdo-giraffique d'Edel avait fendu en deux le torse de son magnifique ouvrage.

Ça avait un peu débalancé la comparaison des deux robots, ça y'avait pas de doute.

En tout les cas, il se jura qu'on ne l'y reprendrait plus. La prochaine, oh la prochaine fois il allait être bien précis. Il fallait que le robot d'Edel soit de sa propre création. Ceux de son frère ne comptent pas.


Digimon - n/d - G
"C'est moi qui m'y colle? Encore?! Mais pourquoi~~~?" gémit-il plaintivement.

Elle se retourne et secoue la tête, sachant que cette façon qu'ont de battre ses oreilles le ferait manger dans sa main si nécessaire.

"Parce que tu es serviable," qu'elle dit.

Il sent ses jambes ramollir. Il sait qu'il va le faire. Même si c'est injuste. Parce que c'est elle qui le lui demande.

Et Davis ne peut pas s'empêcher de se mordre les lèvres pour ne pas rire. Kari, elle, se demande si Gatomon n'a pas conservé un petit quelque chose de sa servitude sous Myotismon. Veemon... est occupé.


Original (capitaine et lieutenant) - n/d - G
"Ça peut attendre à demain, merde," s'exclame le Capitaine quand le Lieutenant lui fourre sous le nez le rappel du rapport annuel qu'il n'a toujours pas rédigé.

"Non, ça ne peut pas," de rétorquer son subordonné.

Les yeux du Capitaine s'écarquillent.

"Et comment ça?" demande-t-il, parvenant à garder son calme.

"Parce qu'on est demain, et que ce machin doit faire trois cents pages et être contresigné par l'intendant Psalmon avant midi."

Quoi comment? Les yeux du Capitaine se tournent discrètement vers l'horloge. Il est deux heures du matin. Il redresse la tête et s'empare de la paperasse.

"Je le savais."


Digimon - n/d - G
Attendre à demain avait paru une bonne idée sur le moment. La nuit porte conseil après tout, non? Elle aurait su quoi lui dire le lendemain. Comment luis faire part de ses sentiments. Mais les lendemains s'étaient enfilé à la chaine comme des perles, et c'était devenu une sorte de projet récurrent. Un jour ils prendraient le temps de s'assoir et de se dire les vraies choses.

Ce jour ne viendrait plus. Était arrivé un moment où la chaine avait été rompue. Wizarmon était mort. Elle savait qu'il savait, et lui savait cela. Mais ils ne se l'étaient jamais dit.


Digimon (original) - Leormon/Mantarou - R
Se faire prendre la main dans le sac était en ce qui concernait Leormon, une impossibilité. D'accord il était à ce moment-là entièrement dissimulé dans un sac (à dos). D'accord il était occupé à masturber et lécher bruyamment l'objet du délit alors que Mantarou s'efforçait de se faire discret. D'accord il risquait d'être renvoyé dans le Digimonde jusqu'à nouvel ordre.

Mais tout ça était secondaire. En ce qui le concernait, non il ne s'était pas fait prendre la main dans le sac, bon. Pour la simple et bonne raison qu'il n'avait pas de mains à mettre dans un sac.
Tags: fic
Subscribe

  • (no subject)

    Went to see Beyond Gay: The Politics of Pride which was presented at the NFB office for the Fierté. I actually expected a pretty ambitious…

  • (no subject)

    I paid 40 bucks today (well, yesterday now) to get Professor Layton and the Diabolical Box. You know how, in game stores, they don't actually keep…

  • (no subject)

    This account is really living up to its name, ain't it? >___> Well, what can I ramble about? School is almost over. With the TAs strike over…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic
    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments